Join The Upper Floor

Critique Complète

A.K. Anderson

Par: A.K. Anderson
Nombre de Critiques: 1422
Score Moyen: 64

Take Our Survey

English | Français

Avez-vous déjà lu "The Story Of O", la série "Sleeping Beauty" d'Anne Rice ou la série "The Marketplace" de Laura Antoniou? Dans ces œuvres littéraires, on fantasme sur l'idée d'un espace dont le mode de vie serait BDSM 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. The Upper Floor est une tentative pour rendre cet espace réalité.

Dans leur "château" à San Francisco, les gars derrière Kink.com ont recréé le dernier étage de leurs studios pour qu'il soit The Upper Floor. C'est là qu'ils ont décidé, selon leurs propres termes, de "tester la faisabilité d'un tel endroit et mode de vie." Jusqu’à présent, je dois dire que cela semble plutôt faisable. Au dernier étage maîtres, maîtresses et esclaves endossent leurs rôles et vous pouvez voir tout cela prendre place en ligne.

Si vous êtes un peu familier avec le réseau Kink, alors vous savez qu'ils savent ce qu'ils font. Il ne s'agit pas de "wannabes". Ces gars créent des productions de haute qualité avec une excellente connaissance du BDSM. Ils aiment également partager ces connaissances et fournissent de l'information sur les relations BDSM 24/7 sur le site.

On retrouve seulement 19 épisodes pour le moment. Ce n'est pas beaucoup, mais le site est relativement nouveau et ils font des mises à jour environ deux ou trois fois par semaine présentement. Les scènes sont également plutôt longues (environ 20-50 minutes). Ils font des performances en direct d'événements et de formations, mais celles-ci semblent entraîner un coût supplémentaire (bien qu'elles deviennent offertes gratuitement sur le site plus tard, en plus d'heures de tournage non montées).

Vous pouvez voir une esclave qui se fait montrer les habitudes de la maison et puis regarder une chic fête avec des breuvages, de la bonne bouffe et une esclave attachée à une table, son cul dans les airs et sa tête dans une boîte.

Le site brille vraiment de par son authenticité. Il ne s'agit pas d'acteurs jouant le jeu pour la caméra. Ils sont honnêtes et très intéressés par ce qu'ils font (les esclaves et les maîtres) et cela transparaît.

Un bon exemple de cela est une vidéo où deux maîtres discutent du protocole à suivre lorsque les esclaves se trouvent ailleurs dans la maison et de ce qu'il faut faire lorsqu'il faut interagir avec d'autres personnes de l'entreprise qui ne font pas spécifiquement partie de ce site.

Avec un prix d'abonnement élevé et une quantité minime de vidéos offertes, il serait très facile de rejeter ce site. De plus, le fait que les vidéos sont à flux uniquement est un autre point en sa défaveur. (Les vidéos à flux paraissent bien cependant.)

Malgré tout, ils font des mises à jour fréquemment, les vidéos sont longues, engagées et très intéressantes et sexys pour quiconque apprécie le vrai BDSM. J'aimerais qu'il ne soit pas si cher, mais The Upper Floor a vraiment créé quelque chose de spécial qui pourrait déjà valoir son prix d'admission – et le vaudra assurément au fur et à mesure qu'il grandira.

Photos

  • Photo 1
  • Photo 2
  • Photo 3
  • Photo 4
  • Photo 5
  • Photo 6
  • Photo 7
  • Photo 8

Donne ton opinion

* Merci d'inclure un pour et un contre du site. L'équilibre est essentiel pour avoir un commentaire valide. Les critiques sans commentaires seront supprimées.

* Eviter les notes 0 et 100. A notre avis, il n'y a pas de site absolument parfait ou complètement inutile.

Caractères restants: